Franchir le Rubicon

Franchir le Rubicon : prendre une décision hasardeuse irrévocable et lourde de conséquences (définition de l’expression)

Disruptions politiques et financières

Le Président Trump a motivé ses troupes pour qu’elles marchent sur le parlement américain avec la conséquence, certes, d’un coup d’état d’opérette mais également d’une prise de conscience de l’état d’avancement de la disruption politique. Si le vote en faveur du Brexit avait été un indicateur avancé, nous disposons de toutes les confirmations nécessaires de la réalité du profond changement.

La première décision économique directe du Président Trump avait été l’abaissement d’un certain nombre de taxes avec la conséquence d’un déficit budgétaire creusé d’environ 1500 milliards de dollars mais surtout d’un silence compromettant des orthodoxes des finances publiques. La disruption est aussi financière. Si nous en doutons encore, une nette confirmation a été donné l’été dernier par la mise en place d’un plan de relance européen financé par une dette mutuelle.

Le fameux « monde d’après » est le monde d’avant mais disrupté. Le Rubicon est franchi et nous connaissons déjà les conséquences les plus probables.

L’économie en 2021

Début 2020, nous avons rappelé notre interprétation de la dynamique des cycles économiques : les deux années à venir étaient favorable au développement. La crise sanitaire a rendu cette anticipation anachronique. Pourtant, nous indiquions anticiper un ISM manufacturier passant de « 48 à 55 et au-delà ».

Cet ISM est aujourd’hui à 60… Le hasard sait être un grand allié du prévisionniste mais ici ce n’est pas le cas. La crise sanitaire est un événement exogène qui s’inscrit dans une dynamique préexistante. Cette dynamique, économique et politique, était favorable : nous ne sommes pas devin, nous suivons simplement un modèle de comportement économique.

Cette dynamique va rester présente en 2021. Nous gardons donc notre optimisme intact. C’est en 2022 que se négocie le prochain creux cyclique, nous avons du temps devant nous.

Performances

Notre attachement aux actions et la devise européenne a porté ses fruits en 2020 comme en 2019. La plupart de nos véhicules d’investissement sont positifs et toujours en nette avance sur leurs catégories respectives.

La plupart de nos OPCVM ont maintenant passé la fameuse période de trois ans, ce qui les rend éligibles aux classements des différentes plateformes. Nous sommes particulièrement heureux de vous annoncer qu’au sein des classements de Quantalys©, nos OPCVM Futur Flexible Taux et Futur Allocation  Dynamique recueillent respectivement 5 et 4 étoiles, le dernier étant en bonne route vers sa 5ème étoile.

Perspectives

Sur les marchés financiers, nous ne sommes toujours pas friands d’obligations longue à taux fixe, celles achetées par les banques centrales. Nous conservons notre attachement au compartiment actions sans réelle distinction de secteur. Le cœur d’une vague haussière n’est pas discriminant puisque tout monte à tour de rôle.